Pourquoi un appel à idées ?

Ségolène Royal
Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer
+ Voir le témoignage
Ségolène Royal lance l’appel à idée «imaginer le littoral de demain» lors de la conférence nationale de l'Océan.
Le dossier de presse de la conférence:
http://www.developpement-durable.gouv.fr/2e-conference-nationale-de-l-ocean.html
Isabelle Autissier
Navigatrice
+ Voir le témoignage
« Chacun doit prendre ses responsabilités, nous devons mettre les problèmes sur la table, échanger, partager les idées, nous organiser pour réfléchir et construire ensemble des solutions, des aménagements, des projets à l’échelle locale. Sans cela, nous serons contraints d’agir en urgence sous la seule pression des événements ou suite à des catastrophes. Pour aboutir finalement à des solutions mal acceptées souvent plus coûteuses. Nous n’empêcherons pas la mer de monter et les littoraux de changer. Nous devons cesser de tenter de dompter la nature et nous adapter. Ces réflexions, ces discussions prendront du temps. Il est urgent d’imaginer cet avenir, de le rendre désirable plutôt que subi, de mettre en commun tous les enthousiasmes, toutes les énergies. Le littoral est au cœur d’une certaine vision démocratique de nos enjeux de société.»
Chantal Berthelot
Députée de la Martinique
Co-présidente du Comité de national de suivi de la stratégie nationale de la gestion intégrée du trait de côte

+ Voir le témoignage
« L’enjeu de cet appel à idées est de faire émerger un imaginaire, partagé entre nature et société, pour inventer et partager le littoral de demain. C’est l’une des nombreuses actions du vaste programme de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte dont nous sommes chargées du suivi avec ma collègue Pascale Got. Cette démarche doit permettre d'associer les multiples points de vue et différentes approches sur une question complexe et sensible, celle de l'interface terre mer. La préservation de cet espace, son amélioration et son enrichissement est nécessaire : il s’agit de notre patrimoine commun. L’enjeu pour nos territoires ultramarins, notamment en raison de leur insularité, est encore plus grand. Le changement climatique qui va transformer considérablement cette interface peut aussi devenir une opportunité pour progresser dans la construction d'une société meilleure et plus attentive à nos milieux. »
Pascale Got
Députée de la Gironde
Présidente du Comité national de suivi de la stratégie nationale de la gestion intégrée du trait de côte

+ Voir le témoignage
« L’appel à idées faisait partie des 40 mesures que nous avons préconisées dans le rapport remis à la ministre Ségolène Royal dans le cadre de la stratégie nationale du trait de côte. Il nous semblait qu’au-delà d’un volet technique, il était indispensable d’associer un volet citoyen. Les océans et les littoraux passionnent toutes les générations.
Députée d’une circonscription bordée par la mer et un estuaire, je perçois combien cet intérêt est très prégnant à la fois en raison du changement climatique et de ses conséquences, mais aussi dans l’imaginaire collectif. Notamment chez les plus jeunes, très tournés vers l'environnement et l’écologie.
L’aménagement territorial des littoraux mérite une concertation publique en parallèle des réponses scientifiques et techniques à apporter. Avec cet appel à idées, nous aidons à y associer les concitoyens et à créer un système propice au partage et à l’effusion d’idées. Nous souhaitons permettre un laboratoire favorable à de nouvelles expérimentations pour partager la vision des communes littorales de demain et d’après-demain.»
Mentions légales